Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Le Consul Général
Quelques mots du Consul Général
Infos sur le Consulat Général
Affaires consulaires
Circonscription consulaire
Adresse et horaires d'ouverture
Visa
Légalisation
Coopération économique et commerciale
Infos sur la circonscription
Voyager en Chine
Etudier en Chine
Associations d'Amitiés
Institut Confucius d'Alsace
Grands sujets
La Chine d'aujourd'hui
Années croisées Chine-France
Taiwan
Tibet
Changement climatique
Expo universelle 2010 de Shanghai
Adresses utiles
   Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Déclaration de la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying du 16 août 2019
2019/08/16

Q : Lors d'une interview datée du 15 août, le Président Trump a déclaré qu'il aurait prochainement un entretien téléphonique avec le Président Xi. La partie chinoise a-t-elle des commentaires à faire à ce propos ?

R : En ce qui concerne les échanges de haut niveau entre la Chine et les États-Unis, ce que je peux vous dire, c'est que les présidents chinois et américain restent toujours en communication via des réunions, des entretiens téléphoniques et des lettres.

Q : Le Président Trump a déclaré que si le dirigeant chinois « rencontrait directement et personnellement les manifestants, le problème de Hong Kong aurait un dénouement heureux et éclairé ». Il espère que la Chine pourra traiter ce problème humainement. Avez-vous des commentaires à faire à ce propos ?

R : Nous avons noté que le Président Trump avait déclaré que « les émeutes à Hong Kong persistaient depuis longtemps ».

Depuis juin, l'escalade d'activités criminelles violentes à Hong Kong se poursuit. Celles-ci ont brutalement piétiné l'État de droit et l'ordre social, porté gravement atteinte à la stabilité et à la prospérité à Hong Kong, et défié de manière flagrante le principe « un pays, deux systèmes », une ligne rouge à ne pas franchir. Actuellement, la tâche la plus urgente et importante consiste à mettre fin à la violence et au chaos et à rétablir l'ordre conformément à la loi. Le gouvernement central soutient fermement la Chef de l'exécutif, Carrie Lam, dans ses efforts en vue de diriger le gouvernement de la RAS pour administrer Hong Kong en vertu de la loi, la police de Hong Kong dans ses efforts visant à appliquer strictement la loi, ainsi que les départements compétents et la justice du gouvernement de la RAS dans leurs efforts visant à punir les criminels violents conformément à la loi.

Q : Selon des reportages, la RPDC a lancé deux projectiles non identifiés le 16 août. Quel est votre commentaire ?

R : La partie chinoise a pris note de cela. La situation dans la péninsule est actuellement à un stade critique. La Chine appelle les parties concernées à chérir la détente de la situation durement gagnée, à contribuer de leur mieux au dialogue et à l'apaisement des tensions, à mettre en œuvre le consensus politique des dirigeants dès que possible et à conjuguer leurs efforts en faveur de la dénucléarisation de la péninsule ainsi que d'une paix et d'une stabilité durables dans la péninsule et dans la région.

Q : Le gouvernement américain promeut la vente à Taïwan d'avions de combat F-16V d'une valeur de 8 milliards de dollars. Quel est votre commentaire?

R : Les ventes d'armes des États-Unis à Taïwan violent gravement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, en particulier le communiqué du 17 août. Elles constituent une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine et portent atteinte à sa souveraineté et à ses intérêts en matière de sécurité. La Chine s'oppose fermement à cela et a fait des représentations solennelles auprès des États-Unis.

Je dois souligner que la question de Taïwan concerne la souveraineté, l'intégrité territoriale et les intérêts vitaux de la Chine. La Chine exhorte les États-Unis à reconnaître pleinement le caractère extrêmement sensible et préjudiciable de la question concernée, à observer strictement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, à s'abstenir de vendre des avions de combat F-16V à Taïwan et à mettre fin aux ventes d'armes à Taïwan et à leurs liens militaires avec Taïwan. Sinon, la partie chinoise réagira vivement et les États-Unis devront en supporter toutes les conséquences.

Q : Un pétrolier appartenant à une société chinoise a récemment accosté dans un port en Malaisie. Un fonctionnaire du gouvernement américain avait précédemment déclaré que ce navire transportait du pétrole iranien. Quel est le commentaire de la Chine à propos de ce navire chinois transportant du pétrole iranien en violation des sanctions américaines ?

R : Je ne suis pas au courant de ce que vous avez dit. Je tiens à souligner une fois de plus que la Chine s'oppose depuis toujours aux sanctions unilatérales et à la prétendue « juridiction au bras long ». La coopération normale dans le cadre du droit international entre l'Iran et d'autres pays, y compris la Chine, est légitime et raisonnable et doit donc être respectée et protégée.