Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Wang Yi participe à la 9e Conférence des Ministres des Affaires étrangères du Processus d'Istanbul sur l'Afghanistan
2021/03/30

Le 30 mars 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a participé, par un discours vidéo, à la 9e Conférence des Ministres des Affaires étrangères du Processus d'Istanbul sur l'Afghanistan.

M. Wang a souligné qu'actuellement, le processus de paix et de réconciliation en Afghanistan se trouvait à un moment crucial, et le règlement politique de la question afghane était confronté à une rare opportunité historique. La paix est la priorité des priorités et la prémisse du développement, alors que le développement est une quête perpétuelle et une garantie de la paix. Dans les nouvelles circonstances, la communauté internationale devra jouer un rôle plus important dans la promotion de la paix et du développement et dans la construction du consensus en Afghanistan.

M. Wang a avancé des suggestions et des attentes dans les trois domaines suivants : premièrement, maintenir l'élan des pourparlers de paix et de la réconciliation en Afghanistan. Les parties prenantes aux pourparlers de paix doivent agir avec une attitude responsable envers l'Histoire, le peuple et le pays et lutter pour une paix large, inclusive et durable à travers des dialogues et des négociations sincères. Les parties internationales soutenant le Processus doivent respecter réellement le principe d'« un processus de paix dirigé et pris en charge par les Afghans » et contribuer davantage d'énergie positive au processus de paix et de réconciliation en Afghanistan.

Deuxièmement, renforcer la dynamique de la reconstruction et du développement de l'Afghanistan. Toutes les parties doivent fournir un soutien plus ciblé à l'Afghanistan pour qu'il renforce ses capacités de développement indépendant, s'intègre dans le développement économique régional et devienne un pôle d'interconnexion et un pont d'intégration économique au cœur de l'Asie.

Troisièmement, poursuivre l'orientation générale de la coopération antiterroriste concernant l'Afghanistan. Il ne faut pas pratiquer le « deux poids deux mesures » dans la lutte contre le terrorisme. Toutes les parties doivent conjuguer leurs efforts pour renforcer la lutte contre les organisations terroristes telles que le « Mouvement islamique du Turkestan oriental » jusqu'à ce qu'elles soient complètement éliminées. Les forces militaires étrangères devront se retirer de l'Afghanistan de manière ordonnée et responsable, afin d'empêcher les diverses forces terroristes d'en profiter pour monter en puissance et créer des troubles.

M. Wang a indiqué que la Chine continuerait de faire tout son possible pour soutenir et faciliter le processus de paix et de réconciliation en Afghanistan et servir de médiateur à cet égard, et conjuguerait ses efforts avec les autres parties prenantes au Processus d'Istanbul sur l'Afghanistan et la communauté internationale pour aider l'Afghanistan à parvenir à la paix et au développement dans les meilleurs délais. Avec notre soutien et notre aide conjoints, l'Afghanistan aura un meilleur avenir.

Lancé en 2011, le Processus d'Istanbul sur l'Afghanistan est un mécanisme de coopération régionale sur l'Afghanistan dirigé par les pays de la région. 15 pays dont la Chine s'y associent en tant que membres, alors que 28 autres pays et organisations internationales et régionales y apportent leur soutien. Le Président tadjik Emomali Rahmon et le Président afghan Mohammad Ashraf Ghani ont assisté à la cérémonie d'ouverture de cette Conférence des Ministres des Affaires étrangères organisée par le Tadjikistan.

Suggest To A Friend
  Print