Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Wang Yi présente la tradition du Ministre chinois des Affaires étrangères de choisir l'Afrique comme destination de sa première visite de l'année et quatre messages transmis lors de sa visite
2021/01/06

Le 5 janvier 2021, heure locale, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a tenu une conférence de presse conjointe avec le Ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffrey Onyeama, à Abuja. Un journaliste a posé les questions suivantes : Pourquoi tenez-vous à effectuer une visite en Afrique face au risque épidémique ? Quels sont les objectifs principaux de cette visite ?

M. Wang a indiqué que c'était une bonne tradition de la diplomatie chinoise que les Ministres des Affaires étrangères commencent leurs visites de l'année à l'étranger par l'Afrique. La Chine espère, par cette action concrète, montrer la grande importance qu'elle attache à l'Afrique, son amitié indéfectible avec ses frères africains, et son soutien ferme au développement et au redressement des pays africains. Cette année, bien que confrontée à l'épidémie, cette tradition qui a duré 30 ans et ne s'est jamais interrompue devant les vicissitudes, doit être respectée comme par le passé et ne doit ni s'arrêter ni reculer. Les pays africains attendent également la visite de leurs amis chinois. La partie chinoise est prête à perpétuer la tradition et à faire cette première visite de l'année en Afrique, malgré les difficultés causées par l'épidémie, afin de travailler ensemble avec l'Afrique pour surmonter les difficultés, promouvoir la coopération et bâtir l'avenir.

M. Wang a indiqué que sa tournée en Afrique, qui l'emmènerait au Nigeria, en République démocratique du Congo, au Botswana, en Tanzanie et aux Seychelles, visait à transmettre quatre messages clairs sur les efforts conjoints de la Chine et de l'Afrique pour construire une communauté d'avenir partagé encore plus étroite.

Premièrement, la Chine soutient fermement l'Afrique dans sa lutte antiépidémique. Face à la COVID-19 survenue avec soudaineté, l'Afrique a accordé un soutien énergique à la Chine et nous n'oublierons jamais cela. La Chine, pour sa part, a fourni des matériels antiépidémiques à 53 pays africains et à l'Union africaine (UA) pour résoudre les besoins urgents de certains pays. En particulier, le Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19 tenu juin dernier à l'initiative du Président Xi Jinping, a fourni une orientation stratégique importante pour leur lutte conjointe contre la pandémie jusqu'à la victoire finale. La Chine entend mettre en œuvre les acquis du sommet, continuer à fournir une aide matérielle et médicale aux pays africains qui en ont besoin, à envoyer des équipes d'experts médicaux, à échanger des expériences en matière de diagnostic et de traitement, à favoriser la coopération entre les hôpitaux chinois et africains jumelés, à construire le siège du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies et à renforcer les capacités d'intervention de l'Afrique en cas d'urgence de santé publique. En même temps, la Chine s'engage à assurer l'abordabilité et l'accessibilité des vaccins en Afrique, de manière à aider le peuple africain à vaincre le virus le plus tôt possible.

Deuxièmement, la Chine soutient fermement les efforts de l'Afrique visant à accélérer la reprise économique. La partie chinoise est prête à mettre en place des « voies rapides » pour la mobilité humaine avec les pays africains qui en ont besoin, à favoriser de manière ordonnée la reprise des activités dans le cadre des projets de coopération majeurs en Afrique, à promouvoir de manière accélérée la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route », et à aider l'Afrique à stabiliser son économie, à garantir son emploi et à améliorer le bien-être du peuple. La Chine se félicite du lancement officiel de la Zone de libre-échange continentale africaine et entend soutenir l'intégration de l'Afrique. Nous encouragerons également les entreprises à capitaux chinois à accroître leurs investissements en Afrique et aiderons l'Afrique à faire progresser son industrialisation, afin qu'elle puisse parvenir à un développement autonome et durable dès que possible.

Troisièmement, la Chine soutient fermement l'amélioration de la qualité et la montée en gamme de la coopération sino-africaine. Malgré l'impact de la pandémie, plus de 70% des acquis du Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) ont été mis en œuvre, les « huit initiatives majeures » ont abouti à des résultats remarquables, en particulier les initiatives concernant la promotion industrielle, l'interconnexion des infrastructures, la santé et les échanges humains et culturels, ont été chaleureusement accueillies en Afrique. Cette année, les deux parties prévoient de tenir une nouvelle conférence du FCSA. Selon M. Wang, il discutera avec ses collègues africains de la manière d'assurer la réalisation comme prévu des objectifs du Sommet de Beijing et de préparer la prochaine conférence du FCSA, afin que la coopération sino-africaine dans la période post-COVID-19 connaisse un développement de meilleure qualité et plus bénéfique pour le bien-être social.

Quatrièmement, la Chine soutient fermement l'Afrique dans le renforcement de son influence internationale. Alors que le monde traverse des changements inédits depuis un siècle, la Chine et l'Afrique sont des partenaires naturels. Face à l'échiquier mondial en turbulence et en mutation, la Chine est disposée à renforcer à temps la communication stratégique avec l'Afrique sur les grandes questions internationales et régionales, à porter haut levée la bannière du multilatéralisme, à protéger les intérêts communs des pays en développement, à s'opposer à l'ingérence extérieure et à défendre l'équité et la justice, de manière à rendre l'ordre international plus juste et plus raisonnable.

Suggest To A Friend
  Print