Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Li Keqiang participe au 15e Sommet de l'Asie de l'Est
2020/11/15

Le soir du 14 novembre 2020, le Premier Ministre du Conseil des Affaires d'État Li Keqiang a participé au 15e Sommet de l'Asie de l'Est au Grand Palais du Peuple à Beijing. Le sommet a vu également la participation des dirigeants des dix pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), du Président russe Vladimir Poutine, du Président de la République de Corée Moon Jae-in, du Premier Ministre japonais Yoshihide Suga, du Premier Ministre australien Scott Morrison, de la Première Ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, du Ministre indien des Affaires étrangères Subrahmanyam Jaishankar et du Conseiller à la Sécurité nationale du Président américain Robert O'Brien. Présidé par le Premier Ministre du Viet Nam Nguyen Xuan Phuc, le sommet s'est organisé de manière virtuelle.

M. Li a déclaré que les situations régionale et internationale d'aujourd'hui évoluaient à un rythme accéléré. La COVID-19 qui continue à faire rage dans le monde a porté un coup dur à l'économie mondiale, compromis le système commercial multilatéral, et mis en lumière des problèmes épineux en matière de gouvernance mondiale. Divers pays du monde sont confrontés à de nombreux défis communs. Dans le même temps, la recherche de la paix et du développement et la promotion de l'ouverture et de la coopération correspondent aux intérêts fondamentaux de divers pays, et demeurent l'aspiration commune des peuples et la tendance dominante de l'époque. M. Li a appelé toutes les parties à rester unies, à se concentrer sur le développement, à élargir la coopération et à travailler ensemble pour surmonter les difficultés.

M. Li a fait remarquer qu'au cours de 15 ans écoulés après sa création, le Sommet de l'Asie de l'Est avait toujours soutenu la position centrale de l'ASEAN, adhéré aux principes fondamentaux tels que la non-ingérence dans les affaires intérieures, le consensus négocié et le souci du niveau de confort de toutes les parties, et avait fait progresser de façon équilibrée la coopération politique et sécuritaire ainsi que le développement socio-économique. Face à la nouvelle conjoncture, le sommet doit jouer un rôle positif dans la réponse aux crises et la promotion de la coopération. La Chine a avancé les propositions suivantes :

Premièrement, la solidarité dans la lutte contre la pandémie et l'amélioration des capacités en matière de santé publique. Nous devons rester fidèles à l'esprit scientifique et construire un pare-feu solide contre la propagation de l'épidémie. Nous devons renforcer la coopération sur la recherche et le développement, l'achat et la production de vaccins, pour contribuer à la promotion de l'accessibilité et de l'abordabilité des vaccins. Désormais participant au mécanisme COVAX, la Chine soutient la mise en place par l'ASEAN d'une réserve de fournitures médicales d'urgence.

Deuxièmement, le renforcement de la coordination des politiques et la création d'une synergie en faveur de la reprise économique. Nous devons mettre en place un réseau de « voies rapides » pour la mobilité humaine et de « corridors verts » pour le transport de biens, et maintenir la stabilité et la bonne circulation des flux dans les chaînes industrielles et d'approvisionnement. En défendant fermement le libre-échange et le système commercial multilatéral, nous devons saisir l'occasion offerte par la signature du Partenariat économique régional global (RCEP) pour relever le niveau de libéralisation et de facilitation des échanges commerciaux et des investissements.

Troisièmement, la coopération pragmatique et l'augmentation des capacités de développement durable. Dans des réunions des Nations Unies, le Président Xi Jinping a déclaré les objectifs de la Chine pour atteindre le pic d'émissions de CO2 et parvenir à la neutralité carbone. La Chine mettra en œuvre cet engagement. Nous devons poursuivre la coopération dans des domaines clés tels que l'énergie, l'éducation et la finance, et faire de nouveaux efforts dans la coopération en matière de sécurité non conventionnelle, dont le changement climatique, la lutte contre le terrorisme et la cybersécurité.

M. Li a souligné que le développement et la prospérité de l'Asie de l'Est ne pouvaient se réaliser sans la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale. Depuis le début de cette année, cette mer, grâce à ses fluidité, sûreté et accessibilité constantes, est devenue un important corridor pour les pays de la région de mener des échanges économiques et commerciaux et de transporter des matériels antiépidémiques. La détermination de la Chine à sauvegarder la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale est inébranlable. La Chine défend et promeut fermement l'État de droit sur la scène internationale, et travaillera comme toujours avec les pays de l'ASEAN pour mettre en œuvre globalement et effectivement la Déclaration sur la Conduite des Parties en Mer de Chine méridionale et faire progresser régulièrement les consultations sur le Code de conduite en Mer de Chine méridionale. Nous souhaitons voir toutes les parties respecter les efforts des pays de la région pour maintenir la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale, afin d'en faire de concert une mer de paix, d'amitié et de coopération.

Les dirigeants participant à la réunion ont déclaré que le Sommet de l'Asie de l'Est, en tant que forum stratégique dirigé par des dirigeants, avait joué un rôle positif dans la promotion de la paix, de la stabilité et de la prospérité régionales depuis sa création il y a 15 ans. À l'heure actuelle où l'épidémie lance un défi sérieux au monde, toutes les parties doivent travailler ensemble et faire preuve de solidarité et de coopération pour lutter contre l'épidémie, prendre des mesures efficaces pour garantir l'équité et l'abordabilité des vaccins, et renforcer la résilience des pays de la région pour garantir la sûreté de la santé publique. Toutes les parties doivent pratiquer le multilatéralisme, soutenir la position centrale de l'ASEAN, intensifier la communication et la coordination, atténuer l'impact de l'épidémie sur l'économie, appuyer les mesures visant à promouvoir les flux commerciaux transfrontaliers et à désencombrer les chaînes industrielles et d'approvisionnement, assurer la stabilité macroéconomique et financière, et renforcer l'interconnexion, afin de faire avancer le processus de reprise économique post-COVID-19 et d'atteindre les objectifs de développement durable.

Le sommet a adopté la Déclaration des dirigeants du Sommet de l'Asie de l'Est sur la coopération pour une croissance économique stable de la région et d'autres documents finaux.

Le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi était présent au sommet.

Suggest To A Friend
  Print