Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Wang Yi s'entretient avec le conseiller diplomatique du président français Emmanuel Bonne
2020/05/27

Le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères Wang Yi s’est entretenu le 26 mai 2020 par téléphone avec le conseiller diplomatique du président français Emmanuel Bonne.

« La Chine et la France ont maintenu une communication étroite au cours de la lutte commune de l’humanité contre le COVID-19. Cela témoigne du haut niveau de la coordination stratégique entre les deux pays. En tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et grands pays responsables, la Chine et la France doivent jouer un rôle encore plus actif dans un monde plein d’incertitudes. Récemment, le président Xi Jinping et le président Emmanuel Macron ont tous deux assisté à la cérémonie d’ouverture de la 73e Assemblée mondiale de la Santé et ont apporté des contributions sino-françaises à son succès. A l’avenir, la Chine renforcera sa coordination avec la France, intensifiera son soutien politique et financier à l’OMS et mobilisera conjointement des ressources dans le monde entier pour vaincre le virus. La Chine est prête à travailler avec toutes les parties pour mettre en œuvre l’Initiative de suspension du service de la dette du G20 pour les pays les plus pauvres et appelle à la participation des créanciers multilatéraux et privés. La Chine travaillera avec la France pour s’engager activement dans une coopération tripartite en Afrique pour aider le continent à lutter contre l’épidémie », a déclaré M. Wang.

M. Wang a souligné que la Chine soutenait l’initiative de la France d’organiser un sommet virtuel des cinq membres permanents du Conseil de sécurité, car les cinq pays ont le devoir d’envoyer un signal positif en matière de renforcement de la coopération internationale contre le COVID-19. Il a exprimé l’espoir que la France continuerait à jouer son rôle pour parvenir à un consensus entre les cinq pays.

« Dans l’intérêt de la stabilité durable de Hong Kong, il est nécessaire que l’Assemblée populaire nationale de Chine établisse et améliore, au niveau de l’Etat, le système juridique et les mécanismes d’application pour préserver la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, conformément à la Constitution du pays et la Loi fondamentale de la RAS Hong Kong. Ceci est raisonnable, légal et légitime. Aucun pays ni aucune région ne peut laisser sa sécurité sans protection. Cette décision vise à combler les lacunes de la législation pour la préservation de la sécurité nationale à Hong Kong. Cela n’affectera pas le haut degré d’autonomie de Hong Kong. Au contraire, cela contribuera à une application solide du principe d’“un pays, deux systèmes”, à l’amélioration de l’état de droit de Hong Kong et à une meilleure protection des intérêts des investisseurs du monde entier », a poursuivi M. Wang. « Les affaires de Hong Kong relèvent des affaires intérieures de la Chine. La Chine apprécie l’attitude prudente de la France à l’égard des questions liées à Hong Kong et espère que la France continuera à adopter une position objective et équitable », a souligné M. Wang.

M. Bonne a félicité la Chine pour la tenue des « Deux sessions » après avoir réalisé des progrès significatifs dans la réponse au COVID-19. Notant les tensions et les malentendus au sein de la communauté internationale provoqués par le COVID-19, il a déclaré que la France était prête à intensifier la communication stratégique avec la Chine, à renforcer la confiance mutuelle et à maintenir la coordination multilatérale. « Le président Xi et le président Macron ont exprimé des vues similaires dans leurs discours prononcés à la cérémonie d’ouverture de l’Assemblée mondiale de la Santé. La France coordonnera étroitement avec la Chine pour concrétiser l’esprit des discours des deux présidents et faire progresser conjointement la coopération internationale dans la lutte conte le COVID-19. La France travaillera également avec la Chine pour mettre en œuvre l’Initiative de suspension du service de la dette du G20 pour les pays les plus pauvres et aider l’Afrique à lutter contre le COVID-19 », a déclaré M. Bonne. Il a remercié la Chine d’avoir soutenu l’organisation du sommet virtuel des cinq membres permaments du Conseil de sécurité, car la solidarité entre les cinq pays est d’une importance vitale dans la situation internationale complexe.

« La France maintiendra la communication avec les parties concernées », a souligné M. Bonne. Il a réaffirmé que la France respectait la souveraineté de la Chine, comprenait le caractère sensible des questions liées à Hong Kong et n’avait pas l’intention d’intervenir dans les affaires de Hong Kong. « La France espère que les questions concernées seront correctement résolues dans le cadre du principe d’“un pays, deux systèmes” », a souligné M. Bonne.

Suggest To A Friend
  Print