Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Le Consul Général
Quelques mots du Consul Général
Infos sur le Consulat Général
Affaires consulaires
Circonscription consulaire
Adresse et horaires d'ouverture
Visa
Légalisation
Coopération économique et commerciale
Infos sur la circonscription
Voyager en Chine
Etudier en Chine
Associations d'Amitiés
Institut Confucius d'Alsace
Grands sujets
La Chine d'aujourd'hui
Années croisées Chine-France
Taiwan
Tibet
Changement climatique
Expo universelle 2010 de Shanghai
Adresses utiles
   Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Wang Yi s'entretient avec le ministre kirghize des Affaires étrangères Chingiz Aidarbekov
2020/06/27

Le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères Wang Yi s’est entretenu le 26 mai 2020 par téléphone avec le ministre kirghize des Affaires étrangères, Chingiz Aidarbekov.

« Les virus ne connaissent de frontières, et s’attaquent à l’humanité tout entière. La Chine et le Kirghizistan, en tant que pays voisins et amis liés par des rivières et des montagnes, doivent lutter côte à côte pour faire face à la pandémie de COVID-19. La Chine remercie la partie kirghize pour son soutien à la partie chinoise dans sa lutte contre l’épidémie. Il y a quelques temps, lorsque la Chine a organisé une journée de deuil nationale pour honorer les victimes du COVID-19, l’ambassade kirghize en Chine a mis son drapeau en berne, et tous les employés de l’ambassade ont fait don d’un jour de salaire, ce qui a profondément ému le peuple chinois. La Chine comprend les difficultés actuelles du Kirghizistan, et est prête à continuer à l’aider autant que possible, à faciliter ses achats de fournitures médicales en Chine et à partager ses expériences en matière de prévention, de contrôle et de traitement du COVID-19 avec la partie kirghize », a déclaré M. Wang. Notant que le COVID-19 avait un impact négatif sur le développement économique de la Chine et du Kirghizistan, M. Wang a déclaré que les deux parties devaient préserver la dynamique de leur coopération, et travailler de concert à surmonter les difficultés. « Tout en assurant la prévention de l’épidémie, les deux pays doivent faciliter la circulation du personnel et du matériel nécessaire à leurs principaux projets de coopération, élargir leur commerce bilatéral, et mettre en valeur leur potentiel de coopération dans des domaines tels que les soins médicaux et la médecine traditionnelle chinoise, afin de construire conjointement une communauté de santé pour l’humanité », a souligné M. Wang.

Concernant la décision de l’Assemblée populaire nationale de Chine d’établir et d’améliorer, au niveau de l’Etat, le système juridique et les mécanismes d’application pour préserver la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, conformément à la Constitution du pays et à la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong, Wang a souligné que la décision visait les très peu d’actes portant gravement atteinte à la sécurité nationale, n’affectait pas l’autonomie de haut degré de Hong Kong, ni les droits et libertés légaux des habitants de Hong Kong, ni les droits et intérêts légitimes des investisseurs étrangers à Hong Kong. « Elle ne fera qu’améliorer le système juridique et l’ordre social de Hong Kong, préserver le principe d’"un pays, deux systèmes" et préserver la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong. Certains pays, par des préjugés, ont porté des accusations infondées contre la Chine. Nous nous opposons fermement à une telle ingérence dans les affaires intérieures de la Chine et espérons que le Kirghizistan comprendra et soutiendra la position de la Chine. », a indiqué M. Wang.

M. Aïdarbekov a déclaré que le Kirghizistan considérait la Chine comme un bon voisin, un bon ami et un bon partenaire, et s’engageait toujours à développer ses relations de voisinage et d’amitié avec la Chine. « Le Kirghizistan déploie en ce moment de grands efforts pour lutter contre le COVID-19, et le gouvernement et le peuple chinois restent étroitement solidaires avec nous et nous apportent une aide et un soutien précieux. Nous en sommes profondément reconnaissants. L’épidémie a impacté le développement économique et social du Kirghizistan, et la partie kirghize est disposée à approfondir sa coopération avec la partie chinoise pour promouvoir conjointement divers projets majeurs dans le cadre de "la Ceinture et la Route" et développer ses exportations vers la Chine afin de créer de nouveaux emplois, stimuler son économie et minimiser l’impact de l’épidémie », a souligné M. Aïdarbekov. « La partie kirghize estime toujours que la question de Taïwan et les affaires de Hong Kong relèvent des affaires intérieures de la Chine. Le Kirghizistan continuera à adhérer à la politique d’une seule Chine, à soutenir le principe d’"un pays, deux systèmes", et à soutenir les mesures prises par le gouvernement chinois pour sauvegarder sa souveraineté nationale, sa sécurité et sa stabilité », a conclu M. Aïdarbekov.