Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Conférence de presse du 29 octobre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
2020/10/29

CCTV :Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo et le Conseiller adjoint à la Sécurité nationale Matt Pottinger ont récemment tous accusé la Chine d’utiliser le « travail du Front uni » pour « s’infiltrer » dans les pays étrangers. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Les propos concernés de Pompeo et de Pottinger sont pleins de déformations des faits et constituent une calomnie malveillante contre la Chine.

Le Front uni sous la direction du Parti communiste chinois (PCC) vise à unir divers partis politiques et tous les horizons, les ethnies, les organisations et les personnalités de tous les milieux. En un mot, il consiste à promouvoir la coopération entre le PCC et les personnalités en dehors du Parti. Dans le domaine des échanges extérieurs, le PCC et le gouvernement chinois préconisent depuis toujours le respect des différentes civilisations du monde, la tolérance et l’enrichissement mutuel, la promotion d’« une coexistence harmonieuse, une coopération gagnant-gagnant, et un développement pacifique » entre tous les pays du monde. En unissant les ressortissants chinois à l’étranger dont les étudiants, nous valorisons pleinement leur rôle de pont pour relier la Chine et le reste du monde, afin d’encourager des échanges humains et culturels normaux au niveau populaire et le développement de relations amicales entre la Chine et les autres pays du monde. La Chine est franche, sincère, honnête, transparente et irrépréhensible.

En parlant à tort et à travers du travail du Front uni de la Chine, Pompeo, Pottinger et leurs semblables tentent de discréditer le système politique chinois et de saboter les échanges et la coopération normaux entre la Chine et les États-Unis. Leurs tentatives ont été dévoilées depuis longtemps par le monde entier. Ils n’aboutiront à rien en se tenant du mauvais côté de l’histoire.

AFP : Les États-Unis ont déclaré que huit personnes étaient poursuivies pour avoir participé à l’opération chinoise « Chasse aux renards », en affirmant que l’opération « Chasse aux renards » était illégale. Cinq participants ont été arrêtés mercredi. Quels sont les commentaires du Ministère des Affaires étrangères là-dessus ?

Wang Wenbin : La lutte contre les crimes transfrontaliers et le rapatriement des personnes et fonds corrompus sont une cause juste, qui est largement reconnue par la communauté internationale. Les autorités chinoises chargées de l’application de la loi mènent une coopération de l’application de la loi avec les pays étrangers en observant strictement le droit international, en respectant pleinement les lois et la souveraineté judiciaire des pays étrangers et en garantissant les droits et intérêts légitimes des suspects conformément à la loi. Les opérations en la matière sont irréprochables. Poussée par des arrière-pensées, la partie américaine dénigre et calomnie les efforts de la Chine pour rapatrier les fugitifs et récupérer les fonds corrompus en ignorant les faits fondamentaux. La Chine s’y oppose fermement.

Nous exhortons les États-Unis à corriger immédiatement leurs fautes, à remplir effectivement leurs obligations au titre de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, de la Convention des Nations Unies contre la corruption et d’autres traités internationaux, à assumer leurs responsabilités internationales et à éviter de dégénérer en « refuge paradisiaque pour les criminels ».

China News Service : Le Vice-Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a indiqué lors du Forum commercial des BRICS qu’au moment où toutes les parties devaient s’unir pour répondre aux défis, certaines parties tentaient de politiser l’épidémie de COVID-19 dans le contexte de la crise économique, ce qui était le pire moyen. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

Wang Wenbin : La Chine salue les propos du Vice-Ministre Sergueï Riabkov.

Face au défi commun posé par l’épidémie à la communauté internationale, il est un consensus universel de la communauté internationale que la solidarité et la coopération sont les armes les plus puissantes pour le vaincre. Récemment, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a adopté une résolution pour une action globale et coordonnée face à la COVID-19 par 169 voix pour et 2 voix contre, soulignant que le développement de la coopération internationale et l’application du multilatéralisme sont le seul moyen efficace pour répondre à la pandémie. Le Conseil de sécurité de l’ONU a également adopté une résolution concernée appelant la communauté internationale à lutter contre la COVID-19 en faisant preuve de solidarité et de coopération.

Actuellement, l’épidémie continue de se propager à l’échelle mondiale. L’étiquetage du virus et la politisation de l’épidémie ne font qu’affaiblir les ressources collectives de la communauté internationale pour lutter contre l’épidémie et entraver les efforts pour sauver la vie et vaincre la pandémie. Nous espérons que les différents pays renforceront la solidarité et la coopération pour vaincre définitivement et rapidement la COVID-19 ensemble.

Shenzhen TV : La cérémonie de signature en ligne du contrat 2.3 de la première étape du projet ferroviaire Chine-Thaïlande s’est tenue le 28 octobre au Bureau du Premier Ministre thaïlandais. Le Premier Ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha et le Vice-Premier Ministre thaïlandais Anutin Charnvirakul y ont assisté. Il s’agit d’un nouveau développement majeur depuis la mise en chantier du projet ferroviaire Chine-Thaïlande en 2017. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

Wang Wenbin : Le projet ferroviaire Chine-Thaïlande, qui est un projet phare de la construction conjointe de haute qualité entre les deux pays dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », encouragera énergiquement la construction des infrastructures en Thaïlande et le développement économique et social du pays. La Chine est heureuse de voir le projet enregistrer de nouveaux progrès substantiels, et espère que les deux parties continueront de coopérer étroitement et accéléreront la construction du projet, afin de réaliser le plus tôt possible la connexion entre le chemin de fer Chine-Thaïlande et le chemin de fer Chine-Laos, de promouvoir l’interconnexion et le développement régionaux et de réaliser une meilleure coopération mutuellement bénéfique.

The Paper : Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a publié une déclaration selon laquelle l’« Association nationale pour la réunification pacifique de la Chine » aux États-Unis était classée et traitée comme « mission diplomatique », et les États-Unis mettraient fin au Mémorandum d’entente (MOU) sur la création d’un forum des gouverneurs chinois et américains pour promouvoir la coopération décentralisée, sous prétexte que l’Association du Peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger (CPAFFC) influencerait les dirigeants des États et des collectivités locales des États-Unis. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : La déclaration de Pompeo et les mesures prises par les États-Unis sont des manipulations politiques fondées sur des préjugés idéologiques. Il s’agit d’une sorte de nouveau maccarthysme qui va à l’encontre de la volonté des peuples chinois et américain de renforcer les dialogues et les échanges.

Je voudrais expliciter quelques points de faits fondamentaux : Premièrement, l’ « Association nationale pour la réunification pacifique de la Chine » aux États-Unis est une organisation dûment enregistrée sur place et créée spontanément par des Chinois résidant aux États-Unis dans le but de promouvoir la réunification pacifique de la Chine et l’amitié populaire entre la Chine et les États-Unis. Il n’y a aucune raison pour les États-Unis de restreindre et de discriminer cette organisation.

Deuxièmement, la CPAFFC est une organisation non gouvernementale visant à promouvoir les échanges et la coopération amicaux entre la Chine et les autres pays du monde, dont les États-Unis. Elle a pour mission d’améliorer la compréhension mutuelle entre les peuples de tous les pays et de favoriser les échanges amicaux entre divers pays, ce qui est largement salué par tous les pays et tous les milieux. En attaquant cette organisation, la partie américaine mesure les autres à son aune, ce qui révèle les idées malveillantes et les intentions sinistres de Pompeo et de ses semblables.

Troisièmement, le MOU sur la création d’un forum des gouverneurs chinois et américains pour promouvoir la coopération décentralisée a été proposé par les États-Unis en 2011 et signé par les deux parties. En tant que plateforme d’échanges institutionnelle importante entre les collectivités locales des deux pays, le forum a été organisé avec succès cinq fois à ce jour. Les gouvernements locaux des deux pays y ont activement participé et ont obtenu des résultats fructueux, apportant d’énormes avantages tangibles aux deux peuples. La résiliation unilatérale de ce mémorandum par les États-Unis est une tentative d’affaiblir et de démanteler la passerelle d’échanges entre les peuples chinois et américain. De tels actes rétrogrades seront certainement reniés par les peuples des deux pays et l’histoire.

Nous exhortons Pompeo et ses consorts à arrêter de concocter encore et encore des mensonges, pour ne pas saboter les relations sino-américaines et aller de plus en plus loin sur la mauvaise voie.

Agence de presse Xinhua : À l’heure actuelle où la COVID-19 fait rage dans le monde, l’élimination de la pauvreté à l’échelle mondiale est confrontée à de sérieux défis, et de plus en plus de pays en développement risquent de retomber dans la pauvreté. De nombreux pays en développement espèrent partager les expériences de la Chine dans la réduction de la pauvreté. Dans la période à venir, quel rôle la Chine peut-elle jouer pour faire avancer la cause mondiale de la réduction de la pauvreté ?

Wang Wenbin : Récemment, j’ai effectivement noté beaucoup de reportages concernés, y compris ceux des médias internationaux. D’ici la fin de l’année, la Chine sortira de la pauvreté toute sa population rurale pauvre définie selon les critères en vigueur, et atteindra 10 ans avant la date prévue l’objectif du développement durable en termes de réduction de la pauvreté. Les pratiques chinoises en la matière démontrent que la pauvreté n’est une fatalité pour aucun pays ni aucune nation. Nous sommes convaincus que les autres pays en développement peuvent également réaliser ce que la Chine a accompli.

La nation chinoise cherche toujours à ce qu’il y ait aucune famine aux quatre coins du monde. La Chine s’engage à apporter sa sagesse à la cause de la réduction de la pauvreté dans le monde et à aider avec des actions concrètes les autres pays en développement à atteindre leurs objectifs d’éradication de la pauvreté. La Chine a aidé à construire 24 centres de démonstration des technologies agricoles en Afrique qui bénéficient à plus de 500 000 habitants locaux. Selon un rapport de la Banque mondiale, la mise en service avec succès des projets en matière d’infrastructures de transport dans le cadre de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » pourra aider 7,6 millions de personnes à sortir de l’extrême pauvreté, et 32 millions de personnes à sortir de la pauvreté modérée. Nous sommes également disposés à renforcer les échanges d’expériences dans la lutte contre la pauvreté avec les autres pays sur la base du respect mutuel, de l’égalité et des avantages réciproques, ce qui comprend : l’élaboration de stratégies pertinentes de réduction de la pauvreté sur la base des conditions nationales respectives de chaque pays pour mettre en place un système de lutte contre la pauvreté avec des responsabilités claires permettant de conjuguer les efforts pour la lutte décisive contre la pauvreté ; la mise de l’accent sur le développement pour ouvrir la porte à la sortie de la pauvreté avec la « clé générale » du développement ; la combinaison du principe de priorité au peuple avec le raffermissement de la volonté et la promotion de l’éducation, dans le but de transformer le « développement obligé » en « développement volontaire » ; la prise des approches précises, pragmatiques et ciblées pour obtenir le meilleur rendement avec des efforts intensifs et efficaces ; et la poursuite de l’ouverture et du gagnant-gagnant et la participation active à la coopération internationale sur le développement.

L’éradication de la pauvreté est un défi commun auquel l’humanité est confrontée. La Chine mettra intégralement en œuvre la série de mesures importantes annoncées par le Président Xi Jinping lors du Débat général de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, de sorte à apporter une nouvelle contribution à la réduction de la pauvreté et au développement dans le monde. Nous appelons également la communauté internationale à sauvegarder fermement le multilatéralisme, à renforcer la solidarité et la coopération, à ne laisser aucun pays derrière dans la lutte mondiale contre la pauvreté, et à s’efforcer de construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité sans pauvreté ni faim et marquée par un développement commun.

Suggest To A Friend
  Print