Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Conférence de presse du 10 juillet 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian
2020/07/10

AFP : Première question, le Secrétaire d'Etat américain Pompeo a déclaré le 9 juillet dans une déclaration que les Etats-Unis avaient imposé des sanctions à plusieurs fonctionnaires chinois au Xinjiang. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? Deuxième question, la porte-parole du Département d'Etat américain a déclaré le même jour que les Etats-Unis « se félicitaient de l'engagement de la Chine à participer aux négociations sur le contrôle des armements » et inviteraient la Chine à des négociations tripartites avec les Etats-Unis et la Russie. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : En ce qui concerne votre première question, la pratique américaine constitue une grave ingérence dans les affaires intérieures de la Chine, une grave violation des normes fondamentales régissant les relations internationales et un grave préjudice aux relations sino-américaines. La Chine s'y oppose fermement et la condamne fermement.

En réponse aux actes erronés de la partie américaine, la Chine a décidé de prendre des mesures réciproques contre les agences et les individus américains ayant agi de manière malveillante au sujet des questions liées au Xinjiang.

Les affaires du Xinjiang relèvent entièrement des affaires intérieures de la Chine. Les Etats-Unis n'ont pas le droit d'y intervenir et ne sont pas en position de le faire. Le gouvernement chinois est déterminé à sauvegarder la souveraineté, la sécurité et les intérêts en matière de développement du pays, à lutter contre le terrorisme violent, le séparatisme et l'extrémisme religieux, et à s'opposer à toute ingérence étrangère dans les affaires du Xinjiang et les autres affaires intérieures de la Chine. Nous exhortons les Etats-Unis à retirer immédiatement leur mauvaise décision et à mettre fin à tout propos et tout acte consistant à s'immiscer dans les affaires intérieures de la Chine et à saper les intérêts de la Chine. La partie chinoise ripostera fermement si les Etats-Unis s'obstinent à agir à leur guise.

Concernant votre deuxième question, après avoir lu cette déclaration, je pense à une expression idiomatique chinoise qui la décrit parfaitement : une personne brillante qui fait le benêt.

La Chine s'oppose aux soi-disant négociations trilatérales sur le contrôle des armements. Cette position est très claire et la partie américaine la sait bien. Pourtant, elle harcèle toujours la Chine et déforme même notre position, ce qui démontre précisément que les soi-disant « négociations trilatérales sur le contrôle des armements » sont des ruses politiques plutôt que des propositions sincères et sérieuses. Les Etats-Unis ne peuvent pas tromper le monde parce que la communauté internationale voit bien leur intention.

Nous exhortons les Etats-Unis à répondre le plus tôt possible à l'appel de la Russie à la prolongation du nouveau traité START, et à réduire davantage leur énorme arsenal nucléaire, afin de créer les conditions permettant à d'autres Etats dotés d'armes nucléaires de participer aux pourparlers multilatéraux sur le désarmement nucléaire.

The Paper : Le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré que la Chine « va permettre à l'OMS de venir (pour des consultations sur l'identification de l'origine du virus) ... mais l'OMS doit être libre de faire son vrai travail ». Il a également déclaré : « Nous avons besoin de vraies réponses, pas d'une solution politique de façade ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Ce que Pompeo a dit révèle son hypocrisie. La Chine et l'OMS entretiennent une communication et une coopération étroites depuis le début de l'épidémie. La Chine se trouve confrontée à la tâche ardue consistant à prévenir les cas importés et la résurgence des cas locaux. Dans ce contexte, le pays a été le premier à inviter des experts de l'OMS à discuter de l'identification scientifique de l'origine du virus. Il s'agit de notre contribution à la coopération mondiale en matière de santé publique en tant que grand pays responsable. En revanche, les Etats-Unis se soustraient à leurs propres responsabilités et sapent la solidarité mondiale dans la lutte contre le virus, en annonçant leur retrait de l'OMS, en politisant les questions liées à la pandémie et en salissant les autres.

Puisqu'ils ont déclaré leur retrait de l'OMS, les Etats-Unis ne sont pas en position de faire des commentaires injustifiés sur la coopération de la Chine avec l'OMS. Si les Etats-Unis se soucient vraiment des efforts mondiaux contre la pandémie, la première chose qu'ils doivent faire est de s'acquitter de leurs responsabilités et obligations internationales qui leur incombent et de coopérer avec l'OMS, y compris en invitant des experts de l'OMS à rechercher la source du virus aux Etats-Unis. Est-ce quelque chose que les Etats-Unis peuvent faire, M. Pompeo ?

Reuters : Vous avez mentionné les mesures réciproques de la Chine contre les agences et les individus américains ayant agi de manière malveillante au sujet des questions liées au Xinjiang. Pourriez-vous nous donner plus de détails ? Sont-elles en place dès aujourd'hui ?

Zhao Lijian : Les détails seront bientôt rendus publics.

Reuters : Hier, l'Ambassade de Chine a déclaré dans un avis consulaire que, selon les médias locaux, il y avait une augmentation significative des cas d'un nouveau type de pneumonie au Kazakhstan. Le Ministère kazakh de la Santé a déclaré aujourd'hui que les reportages des médias n'étaient pas corrects. Le Ministère a-t-il des commentaires à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : Je laisse cela aux autorités compétentes du Kazakhstan. La Chine espère également en savoir plus sur la situation. Nous voulons travailler avec le Kazakhstan pour lutter contre l'épidémie et préserver la sécurité sanitaire des deux pays.

Agence de presse Xinhua : Le Secrétaire d'Etat américain Pompeo a récemment déclaré que les Etats-Unis étaient « mécontents » de voir la coopération économique de l'Afrique avec la Chine et la Russie. Il espère que ces pays africains « comprendront qu'ils ont de vrais partenaires » en Europe et aux Etats-Unis. Les Etats-Unis fournissent une aide humanitaire aux Africains, « parce que c'est la bonne chose à faire ». Cependant, « quand les Chinois le font, c'est toujours en échange de quelque chose ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : La Chine considère les pays africains comme de bons frères qui partagent le même sort que nous. Nous développons une coopération avec l'Afrique, en persévérant dans les principes de sincérité, de pragmatisme, d'amitié et de franchise, ainsi que dans la bonne conception de la justice et des intérêts. Nous respectons la volonté des Africains et répondons à leurs besoins. Nous ne nous ingérons jamais dans leurs affaires intérieures, ne leur imposons pas notre volonté, n'assortissons notre coopération d'aucune condition politique et ne recherchons pas d'intérêts politiques égoïstes.

Depuis la survenue du Covid-19, la Chine et l'Afrique coopèrent et s'entraident en période de difficultés. Les importantes propositions faites par le Président Xi Jinping lors du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le Covid-19 ont été saluées par les pays africains. La Chine a fourni une assistance importante en matériel antiépidémique aux pays africains. Nos équipes médicales en Afrique ont réalisé près de 400 programmes de formation antiépidémique qui ont permis d'offrir des conseils à des dizaines de milliers de personnels médicaux locaux. La Chine a également envoyé des équipes d'experts médicaux composées de 148 membres dans 11 pays africains. Nous travaillons avec la communauté internationale pour accroître le soutien aux pays africains et les aider à alléger le fardeau de la dette.

Quarante-quatre pays africains et la Commission de l'UA ont signé des documents de coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route » avec la Chine, démontrant la confiance de nos frères africains dans la coopération sino-africaine. Le chemin de fer Mombasa-Nairobi, construit conjointement par la Chine et le Kenya, a créé plus de 30 000 emplois locaux au cours de sa construction, contribuant à hauteur de 1,5 point de pourcentage à la croissance économique du Kenya. L'assistance de la Chine à l'Afrique et le commerce avec l'Afrique ont effectivement stimulé le développement socio-économique et l'amélioration du bien-être de la population des pays concernés, en apportant des avantages tangibles au peuple africain.

La coopération sino-africaine n'a jamais été exclusive. Nous nous félicitons de l'attention et de la contribution accrues de la communauté internationale en Afrique. Les pays africains sont les mieux placés pour dire qui leur apporte vraiment des avantages. Je voudrais rappeler à M. Pompeo que salir la coopération sino-africaine et tenter de semer la discorde entre nous ne « rendra pas l'Amérique à nouveau grande ». De telles tentatives échoueront certainement.

China Review News : Une vingtaine de soldats américains stationnés en République de Corée ont récemment déambulé dans le célèbre quartier pittoresque de Haeundae à Busan sans porter de masques faciaux, ce qui contrevenait aux réglementations antiépidémiques du pays. Ils ont également déclenché des feux d'artifice, tiré des pétards vers les passants et harcelé des touristes à proximité. Leurs comportements ont suscité le mécontentement de la population et des médias locaux et des plaintes ont été déposées par des groupes de citoyens pour demander des sanctions sévères à l'encontre de ces soldats américains pour leurs actes illégaux. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : J'ai noté les reportages concernés et cela ne me surprend pas du tout. Je ne ferai aucun commentaire à ce sujet, car c'est quelque chose entre la République de Corée et les Etats-Unis, mais je pense que la justice doit prévaloir partout dans le monde.

Associated Press of Pakistan : Un hôpital construit avec le soutien financier du gouvernement chinois a commencé à fonctionner hier pour combattre le Covid-19 à Islamabad. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Aider le Pakistan à construire l'hôpital d'isolement et centre de traitement des infections est un consensus important atteint par les dirigeants des deux pays lors de la visite du Président pakistanais Alvi en Chine en mars dernier. Grâce aux efforts conjoints des deux parties, la construction de l'hôpital a été récemment achevée et la cérémonie d'inauguration a eu lieu le 9 juillet. Le Premier ministre Imran Khan et l'Ambassadeur de Chine au Pakistan ont assisté à la cérémonie. L'hôpital, construit en seulement trois mois, remplira un rôle positif dans la lutte du Pakistan contre l'épidémie dès sa mise en service.

La Chine et le Pakistan sont des partenaires stratégiques de tout temps et des amis à toute épreuve partageant heurs et malheurs. Nous n'oublierons jamais le soutien précieux accordé par la partie pakistanaise dans les moments les plus difficiles de notre lutte contre le Covid-19. Nous continuerons de soutenir autant que possible le Pakistan, en fonction de ses besoins. Nous travaillerons avec le Pakistan pour préserver la sécurité de la santé publique dans les deux pays et dans le monde, et bâtir une communauté de destin sino-pakistanaise plus solide. Vive l'amitié sino-pakistanaise !

AFP : La police indonésienne a intercepté un bateau de pêche chinois et a trouvé le corps d'un homme indonésien à bord. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : La Chine a remarqué cela. Nous exprimons nos préoccupations concernant la détention, sans préavis, par l'Indonésie d'un bateau de pêche chinois qui naviguait normalement sur une route maritime internationale. Selon la compagnie propriétaire du bateau, un membre d'équipage indonésien à bord est malheureusement décédé. La compagnie en a informé la société de recrutement et a discuté avec la famille du membre d'équipage des questions de suivi.

La Chine demande à la partie indonésienne de prendre des mesures concrètes et efficaces pour protéger les droits et intérêts légitimes du bateau de pêche et des membres d'équipage chinois, et de traiter la question aussi correctement et rapidement que possible. Nous resterons en communication étroite avec l'Indonésie à ce sujet.

Suggest To A Friend
  Print