Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Conférence de presse du 8 avril 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian
2020/04/08

Pour aider le Myanmar à lutter contre la pandémie de COVID-19, le gouvernement chinois a décidé d'envoyer un groupe d'experts médicaux au Myanmar. Constitué par la Commission nationale de la Santé et sélectionné par la Commission provinciale de la Santé du Yunnan, le groupe d'experts est parti pour le Myanmar le 8 avril dans la matinée.

CCTV : Près de 100 anciens responsables gouvernementaux et experts américains ont récemment publié une déclaration appelant à une coopération sino-américaine anti-épidémique, qui, selon eux, a obtenu un soutien des deux partis politiques aux États-Unis. La déclaration a également affirmé des problèmes de la Chine tels que la dissimulation au début de l'épidémie, son manque de transparence et son incapacité à coopérer pleinement avec les autorités médicales américaines et internationales. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Nous avons pris note de cette déclaration. D'anciens responsables gouvernementaux et experts américains appellent à une coopération entre la Chine et les États-Unis afin de lutter ensemble contre le COVID-19, qui, selon eux, est d'une importance cruciale pour endiguer sa propagation à l'échelle planétaire. Cela est cohérent avec les voix rationnelles provenant de personnalités clairvoyantes de Chine, des États-Unis et du reste de la communauté internationale. Nous l'apprécions et nous nous en félicitons.

Le virus ne connaît ni frontières ni races. Il représente un défi commun à l'humanité tout entière et ne pourra être relevé que par des efforts internationaux concertés. Fidèle à la conception de communauté de destin pour l'humanité, la Chine continuera de renforcer sa coopération avec tous les pays, y compris les États-Unis, pour contribuer à la sécurité sanitaire publique mondiale. Le Président Xi Jinping et le Président Trump ont récemment eu deux entretiens téléphoniques et sont parvenus à un consensus important sur la coopération bilatérale dans la réponse anti-épidémique. Les autorités sanitaires et les experts de contrôle de l'épidémie des deux parties, qui restent toujours en contact étroit, ont organisé maintes fois des visioconférences pour des échanges. Du côté chinois, des provinces et des municipalités, des entreprises et des associations ont fait don de matériels médicaux aux États-Unis pour soutenir le peuple américain dans sa lutte contre la pandémie. Nous aidons activement le gouvernement américain et les entreprises américaines à s'approvisionner en Chine. Les sociétés pharmaceutiques et les scientifiques des deux parties sont en contact et coopèrent sur la R&D de vaccins et de médicaments.

Comme vous l'avez dit, certains contenus de la déclaration, comme la dissimulation de la situation épidémique par la Chine et le manque de transparence au début de la survenue du COVID-19, sont complètement infondés. La Chine, toujours ouverte, transparente et responsable depuis le début de l'épidémie, a informé sans tarder l'OMS de la situation épidémique, partagé sans tarder la séquence génétique du nouveau coronavirus avec différents pays, mené sans tarder une coopération internationale avec des experts anti-épidémiques et apporté sans tarder de l'aide à d'autres pays touchés. Ces faits fondamentaux sont pleinement reconnus par la communauté internationale, et ne peuvent être niés ou effacés par qui que ce soit.

La lutte contre le COVID-19 offre une plateforme à la coopération sino-américaine. Tout comme le Président Xi Jinping l'a dit au Président Trump lors d'un récent entretien téléphonique, la coopération profite à chacune des deux parties et l'affrontement nuit à l'une comme à l'autre partie ; la coopération est le seul bon choix. Nous espérons que les États-Unis agiront dans le même sens que la Chine en suivant le consensus dégagé par les deux dirigeants, renforceront la coopération anti-épidémique, développeront des relations sino-américaines marquées par le non-conflit, la non-confrontation, le respect mutuel et la coopération gagnant-gagnant, dans l'objectif de mieux faire le bonheur des peuples des deux pays et des autres pays du monde.

Bloomberg : La Chine est-elle au courant des mesures qui seront adoptées par le G20 vis-à-vis des changements sur le marché mondial du pétrole ? Et quel rôle jouera la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Je veux exprimer la position de principe de la Chine sur cette question. En tant que grand importateur et consommateur d'énergie dans le monde, nous espérons voir un marché international stable de l'énergie. Il existe diverses prévisions sur les perspectives de l'économie mondiale selon les conséquences de la pandémie. À l'heure actuelle, la stabilité du marché international de l'énergie revêt une importance particulière. La Chine espère que le G20 et d'autres mécanismes multilatéraux joueront leur rôle à cet égard.

Shenzhen TV : Une visioconférence spéciale des Ministres de la Santé de l'ASEAN + Chine-Japon-République de Corée sur le renforcement de la coopération en réponse au COVID-19 s'est tenue le 7 avril. Pouvez-vous nous donner plus de détails sur la réunion ? Quel consensus a été réalisé sur la prévention et la lutte contre la pandémie ?

Zhao Lijian : La visioconférence des Ministres de la Santé de l'ASEAN + Chine-Japon-République de Corée sur le renforcement de la coopération en réponse au COVID-19 a été convoquée le 7 avril dans l'après-midi. Des responsables de la santé de Chine, du Japon, de la République de Corée et des dix pays de l'ASEAN, ainsi que le Secrétaire général du Secrétariat de l'ASEAN ont assisté à la réunion et prononcé des allocutions. Étaient également présents à la réunion plus de 100 représentants des départements susmentionnés. Du côté chinois, un haut responsable de la Commission nationale de la Santé a assisté à la réunion.

Lors de la réunion, la partie chinoise a présenté ses pratiques et expériences anti-épidémiques, et son partage d'informations et de technologies avec d'autres pays. Nous avons appelé toutes les parties à continuer de soutenir le rôle moteur de l'OMS dans la lutte contre la pandémie, de partager les informations de manière ouverte, transparente et responsable, de renforcer la communication et la coordination et de prendre des mesures concertées pour remporter la victoire contre le COVID-19 dans le monde.

Les pays mènent des consultations sur une déclaration commune après la réunion pour lutter contre la pandémie et sauvegarder conjointement la sécurité sanitaire régionale et mondiale. Veuillez prêter attention à la suite.

Phoenix TV : Première question, le gouvernement chinois prévoit-il de rapatrier les étudiants chinois mineurs aux États-Unis par des vols charters ? Deuxième question, hier, le Président américain Trump a déclaré que l'OMS « a vraiment raté le coup » contre la pandémie et que les États-Unis envisageaient de suspendre le paiement de leur contribution à l'OMS. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Concernant votre première question, le Comité central du PCC attache une grande importance aux étudiants chinois à l'étranger et se soucie beaucoup d'eux. Après la survenue du COVID-19 dans de nombreux pays, le Ministère chinois des Affaires étrangères, selon les décisions du Comité central du PCC, a demandé à toutes les missions diplomatiques et consulaires chinoises à l'étranger de faire tout leur possible pour transmettre la sollicitude et les soins du PCC et du gouvernement aux étudiants chinois à l'étranger. Maintenant, la majorité des étudiants étrangers ont choisi de rester dans les pays où ils se trouvent. Étant donné que certains étudiants chinois, en particulier les étudiants mineurs, font face à de réelles difficultés, notre Ministère est en train de coordonner des liaisons aériennes temporaires pour rapatrier ces étudiants de manière progressive et ordonnée.

Quant à votre deuxième question, depuis le début de l'épidémie de COVID-19, l'OMS, sous la direction du Dr Tedros, a rempli ses devoirs avec sérieux, et a joué un rôle important dans la coordination des efforts internationaux et la promotion de la coopération internationale contre l'épidémie, en maintenant une position objective, scientifique et équitable. Elle a gagné la reconnaissance et les éloges du monde entier. Dans sa déclaration récente, le Sommet extraordinaire des dirigeants du G20 sur le COVID-19 a souligné l'importance de soutenir pleinement l'OMS et s'est engagé à renforcer davantage les attributions et responsabilités de l'OMS dans la coordination de la lutte internationale contre la pandémie. La Chine continuera à soutenir l'OMS dans l'accomplissement de ses activités et à jouer un rôle moteur dans la coopération mondiale contre la pandémie.

Compte tenu de la propagation rapide de l'épidémie dans le monde, les États-Unis ont déclaré leur intention de suspendre le paiement de leur cotisation à l'OMS, ce qui affecterait sérieusement le fonctionnement normal de l'OMS et serait défavorable à la coopération internationale contre l'épidémie. Nous espérons que les pays travailleront ensemble et s'entraideront dans les difficultés pour contribuer conjointement à la lutte mondiale contre le COVID-19.

The Paper : Selon un rapport publié par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) le 7 avril, la Chine a dépassé les États-Unis pour devenir la plus grande source de dépôts de demandes de brevet internationales en 2019, enregistrant une augmentation d'un facteur 200 sur les 20 dernières années. Le directeur général de l'OMPI, Francis Gurry, a déclaré que les progrès rapides de la Chine résultaient d'une stratégie bien réfléchie de la part des dirigeants chinois pour promouvoir l'innovation et faire de la Chine un pays dont l'économie fonctionne à un niveau de valeur plus élevé. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Le gouvernement chinois attache une grande importance à la protection des droits de propriété intellectuelle. Il a pris des mesures concrètes pour renforcer cette protection, notamment en renforçant la conception globalisée, en perfectionnant les lois et règlements, en réformant les institutions et les mécanismes concernés et en renforçant la protection judiciaire et administrative, ce qui a permis un épanouissement de l'innovation dans toute la société et a réalisé des progrès reconnus dans le monde entier. Ces dernières années, la Chine a vigoureusement mis en œuvre la stratégie de développement axée sur l'innovation et la propriété intellectuelle, fermement établi le concept dans toute la société selon lequel « protéger les droits de propriété intellectuelle, c'est protéger l'innovation », et accru constamment les investissements dans l'innovation et la R&D. En 2019, les dépenses chinoises en R&D ont totalisé près de 2 200 milliards de yuans, enregistrant une croissance annuelle de 10,5%. Dans le même temps, nous avons renforcé la protection des droits de propriété intellectuelle en favorisant un environnement commercial qui respecte la valeur du savoir, et créé une bonne écologie de l'innovation. En 2019, la Chine a déposé environ 59 000 demandes de brevets à travers le système du Traité de coopération en matière de brevets (PCT), ce qui représente un taux de croissance annuel de 10,6%, et la Chine est devenue la plus grande source de dépôts internationaux de demandes de brevet. Cela reflète une protection renforcée des droits de propriété intellectuelle, une plus grande capacité d'innovation et une meilleure sensibilisation du public à la protection des droits de propriété intellectuelle en Chine. Les entreprises chinoises accordent une plus grande attention à la protection de ses propres droits de propriété intellectuelle. La Chine est devenue un innovateur majeur et un grand détenteur de droits de propriété intellectuelle dans le monde.

À l'avenir, la Chine continuera de promouvoir le développement axé sur l'innovation, de renforcer la protection des droits de propriété intellectuelle et de redoubler d'efforts pour promouvoir la coopération internationale dans ce domaine. La Chine est prête à coopérer avec l'OMPI et d'autres pays pour promouvoir conjointement l'innovation mondiale et le développement de la propriété intellectuelle.

Reuters : Pouvez-vous nous préciser la quantité totale de matériels médicaux que la Chine a donnés à d'autres pays ?

Zhao Lijian : Tout en combattant le COVID-19 à l'intérieur du pays, nous aidons les autres pays dans le besoin dans la mesure de nos capacités. Nous agissons ainsi dans un esprit humanitaire et pour remercier les pays qui nous ont apporté leur soutien. C'est ce que nous disons et ce que nous faisons.

La quantité que vous avez demandée est mise à jour quotidiennement. Je peux me renseigner pour vous auprès du département compétent après la conférence de presse.

Bloomberg : Une question sur les chaînes d'approvisionnement. Le Japon a affecté 2,2 milliards de dollars à son plan de relance économique pour aider les fabricants à délocaliser leur production hors de Chine, dans le but d'éviter les conséquences du nouveau coronavirus sur les chaînes d'approvisionnement. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : La propagation du COVID-19 dans de multiples endroits dans le monde a eu un impact majeur sur l'économie mondiale. La Chine a obtenu des résultats remarquables dans la lutte contre le virus et la reprise d'un développement socio-économique normal. Nous espérons que d'autres pays pourront également prendre des mesures pour éviter les répercussions sur l'économie mondiale et les chaînes d'approvisionnement mondiales. Nous devons faire des efforts concertés pour sauvegarder la stabilité des chaînes d'approvisionnement mondiales et ramener l'économie mondiale sur la voie normale.

Quotidien de Beijing : Le groupe d'experts médicaux chinois envoyé au Cambodge a achevé sa mission et est retourné en Chine hier. Pouvez-vous nous en dire plus sur son travail au Cambodge ?

Zhao Lijian : Le groupe d'experts médicaux chinois est revenu du Cambodge en Chine le 7 avril après avoir terminé sa mission. Constitué par la Commission nationale de la Santé et sélectionné par la Commission de la Santé de la Région autonome zhuang du Guangxi, le groupe était arrivé à Phnom Penh le 23 mars ; il était le premier groupe médical que la Chine a envoyé dans les pays de l'ASEAN pour affronter le COVID-19.

Au Cambodge, le groupe d'experts médicaux a fait la course contre le virus tous les jours. Les membres du groupe se sont rendus dans des hôpitaux, des quartiers d'habitation, des aéroports, des hôtels et des parcs industriels ; ils ont fait des suggestions à la partie cambodgienne et ont partagé leurs expériences dans le diagnostic et le traitement des patients en état grave et critique. En outre, les experts chinois ont également donné des conseils et de l'assistance médicaux et sanitaires aux ressortissants chinois du Cambodge.

Le groupe d'experts chinois a gagné les éloges de différents milieux de la société cambodgienne. Comme l'a dit le Premier Ministre Hun Sen, les gens tombent amoureux au milieu de la pauvreté et connaissent leurs vrais amis dans les difficultés ; l'assistance du groupe d'experts médicaux chinois au Cambodge est un nouvel exemple vivant de la véritable amitié entre les peuples cambodgien et chinois. Des internautes cambodgiens ont exprimé leur gratitude aux experts médicaux chinois en écrivant des paroles en cambodgien sur la mélodie de la chanson folklorique traditionnelle chinoise « Liu la belle chanteuse ».

La Chine est prête à continuer d'apporter son soutien et son assistance aux amis cambodgiens en fonction de leurs besoins. Ensemble, nous remporterons la victoire finale de la lutte contre le COVID-19 dans les meilleurs délais.

Pour terminer, je voudrais dire : Courage, le Cambodge !

Suggest To A Friend
  Print