Page d'accueil Dernières Nouvelles Infos sur le Consulat Général Infos sur la circonscription Affaires consulaires Contactez-nous
Conférence de presse du 21 novembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2019/11/21

À l'invitation du Ministre japonais des Affaires étrangères Toshimitsu Motegi, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, à la tête de la délégation chinoise, participera à la réunion des chefs de la diplomatie du G20 à Nagoya, au Japon, effectuera une visite officielle au Japon, et coprésidera avec le Ministre japonais des Affaires étrangères M. Motegi la première réunion du mécanisme de consultations de haut niveau sur les échanges socio-culturels entre la Chine et le Japon, du 22 au 26 novembre.

Q : Vous venez d'annoncer la participation du Conseiller d'État Wang Yi à la réunion des Ministres des Affaires étrangères du G20 et sa visite officielle au Japon. Pouvez-vous nous donner plus de détails sur sa visite et les attentes de la Chine de cette visite ?

R : Le G20 est le principal forum sur la coopération économique internationale. De nos jours, l'unilatéralisme et le protectionnisme montent à l'assaut de l'ordre international, et les risques et les facteurs d'incertitudes auxquels l'économie mondiale est confrontée augmentent manifestement. Le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi présentera de manière approfondie, en marge de sa présence à la réunion des Ministres des Affaires étrangères du G20, les vues et les propositions de la Chine sur l'économie, le commerce, la finance et le développement du monde lors des discussions sur la promotion du libre-échange et de la gouvernance mondiale, le développement durable et l'Afrique. Nous espérons que cette réunion permettra aux différentes parties de renforcer la défense du multilatéralisme, de bien appréhender l'orientation de la coopération du G20 pour relever les défis planétaires. En marge de la réunion, le Conseiller d'État Wang Yi tiendra également des rencontres bilatérales avec ses homologues étrangers afin de promouvoir le développement des relations bilatérales.

Au cours de sa visite au Japon, le Conseiller d'État Wang Yi rencontrera les dirigeants japonais et des représentants de divers secteurs, s'entretiendra avec le Ministre des Affaires étrangères Motegi, inaugurera avec lui le mécanisme de consultations de haut niveau sur les échanges socio-culturels entre la Chine et le Japon et présidera la première réunion de ce mécanisme. La visite du Conseiller d'État Wang Yi constituera une action importante dans le renforcement des échanges et de la communication de haut niveau entre la Chine et le Japon. Nous espérons que les deux pays, à travers cette visite, renforceront la communication, rechercheront des terrains d'entente, géreront les divergences, élargiront la coopération, maintiendront et renforceront ensemble l'élan favorable du développement des relations bilatérales.

Q : La Chambre des Représentants des États-Unis a adopté hier le « projet de loi sur les droits de l'homme et la démocratie à Hong Kong ». Comment la Chine y réagira ? Hier, vous avez dit que la Chine prendrait des contre-mesures énergiques. Pouvez-vous donner des détails sur ces contre-mesures ? Et auront-elles des conséquences graves sur les négociations commerciales sino-américaines en cours ?

R : Nous condamnons vivement l'adoption du projet de loi relatif à Hong Kong par le Congrès américain et nous nous y opposons fermement. La Chine a fait des démarches solennelles auprès des États-Unis.

Les agissements pervers de la partie américaine nuiront non seulement aux intérêts de la Chine, mais également aux importants intérêts des États-Unis à Hong Kong. Nous avertissons sévèrement les États-Unis qu'il faut appréhender la situation et revenir de leur égarement avant qu'il ne soit trop tard, empêcher que le projet ne devienne une loi, cesser immédiatement de s'immiscer dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine.

La Chine prendra des contre-mesures énergiques si les États-Unis continuent d'agir arbitrairement. Personne ne doit sous-estimer la détermination de la Chine à défendre sa souveraineté nationale, ses intérêts de sécurité et de développement, à mettre en œuvre le principe d'« un pays, deux systèmes » et à préserver la prospérité et la stabilité de Hong Kong.

En ce qui concerne la question économique et commerciale entre la Chine et les États-Unis, la position de la Chine reste très claire. Nous espérons que les États-Unis déploieront des efforts dans le même sens que la Chine pour trouver un règlement approprié sur la base du respect mutuel, de l'égalité et des avantages mutuels. Cela sera bénéfique pour l'économie des deux pays et du monde.

Q : Première question, pouvez-vous nous présenter la rencontre entre l'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni Liu Xiaoming et le Ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab ? Deuxième question, pouvez-vous préciser si la partie chinoise a déjà effectué une démarche auprès du Royaume-Uni, car hier, vous avez dit que la Chine ferait une représentation auprès de la partie britannique au sujet des remarques sur le cas de Simon Cheng ?

R : Je ne sais pas si vous avez remarqué que l'ambassade de Chine au Royaume-Uni a publié une information sur la rencontre de l'ambassadeur Liu Xiaoming avec le Ministre britannique des Affaires étrangères Raab.

Je tiens à réitérer que la police chinoise a assuré tous ses droits et intérêts légitimes à Simon Cheng lorsqu'il était en détention et qu'il a avoué toutes ses infractions.

Hier, un journaliste m'a posé une question sur la convocation de l'ambassadeur Liu Xiaoming par le Ministre britannique des Affaires étrangères M. Raab. J'ai répondu que je ne disposais pas encore d'informations à ce sujet, mais que je pensais que l'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni n'accepterait jamais les prétendues préoccupations exprimées par la partie britannique. L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni ferait par contre des représentations auprès de la partie britannique et exprimerait notre mécontentement et nos préoccupations face à la série de propos et actes erronés de la part de la partie britannique sur la question liée à Hong Kong.

Si vous lisez attentivement l'information publiée par l'ambassade de Chine, vous constaterez que ce que j'ai dit était juste. L'ambassadeur Liu Xiaoming a fait sur place des représentations auprès de la partie britannique, soulignant que Simon Cheng est un citoyen chinois de Hong Kong et que l'affaire qui le concerne est entièrement une affaire intérieure de la Chine. La police chinoise a traité l'affaire conformément à la loi. Les soi-disant représentations du Royaume-Uni sont tout à fait injustifiables. L'ambassadeur Liu a également exprimé son vif mécontentement et sa ferme opposition quant aux propos et actes erronés du Royaume-Uni concernant Hong Kong.

Question supplémentaire : Mais ce qui a été dit par Simon Cheng est tout à fait différent de ce qui a été déclaré par la police de Shenzhen et le Ministère chinois des Affaires étrangères. Quelle est votre réaction face aux affirmations de Cheng ?

R : Comme je l'ai dit hier, en août dernier, la police de l'arrondissement de Luohu à Shenzhen a communiqué l'affaire de Simon Cheng. Ce dernier a été placé en détention administrative pendant 15 jours par la police de Luohu à Shenzhen pour violation de l'article 66 de la Loi sur le maintien de l'ordre public. Simon Cheng a reconnu sa culpabilité. La police a traité l'affaire dans le strict respect de la loi et a garanti tous les droits et intérêts légitimes de Cheng.

Je tiens à attirer votre attention sur le fait que Simon Cheng a avoué toutes ses infractions.

Q : À propos des échanges socio-culturels entre la Chine et le Japon, vous avez annoncé que le Conseiller d'État Wang Yi présiderait la première réunion du mécanisme de consultations de haut niveau sur les échanges socio-culturels entre la Chine et le Japon. Je sais que cette année est également l'année de promotion des échanges entre les jeunes Chinois et Japonais. Ma question est la suivante : comment évaluez-vous ces échanges dans les relations sino-japonaises ?

R : Les échanges socio-culturels ont joué un rôle unique et important dans le développement et l'amélioration des relations entre la Chine et le Japon. Le Festival de la Chine 2019 s'est clôturé récemment avec succès à Tokyo ; bon nombre de Japonais y étaient venus faire une expérience de la culture chinoise avec enthousiasme. Cela témoigne que des liens étroits ont été forgés entre les deux peuples.

Vous vous rappelez peut-être aussi le festival d'amitié entre les jeunes Chinois et Japonais de 1984, au cours duquel 3 000 jeunes Japonais se sont rendus en Chine, écrivant une page haute en couleurs dans l'histoire des relations bilatérales. Cette année étant dédiée à la promotion des échanges entre les jeunes Chinois et Japonais, les deux parties ont convenu conjointement d'organiser des visites croisées pour 30 000 jeunes pendant les cinq prochaines années.

En tant que voisins proches séparés par un seul bras de mer, la Chine et le Japon ont toujours mené des échanges socio-culturels larges et approfondis. En 2018, 12 millions de visites ont été effectuées entre les deux pays et plus de 1 400 vols directs desservaient les deux pays chaque semaine. Plus de 250 jumelages ont été conclus entre des villes chinoises et japonaises. Nous pouvons dire que les différents milieux des deux pays sont animés de la même volonté de renforcer les échanges socio-culturels.

Comme je l'ai annoncé, l'inauguration conjointe avec la partie japonaise du mécanisme de consultations de haut niveau sur les échanges socio-culturels Chine-Japon et la tenue de la première réunion du mécanisme sont l'un des points importants au programme de la visite du Conseiller d'État Wang Yi au Japon. Les deux parties procéderont à des échanges de vues approfondis sur la coopération dans les domaines de la culture, de l'éducation, du sport, du tourisme, des médias, du cinéma et de la télévision, des collectivités locales, des femmes et des jeunes. Elles planifieront ensemble des programmes d'échanges pour l'année 2020 dans la perspective d'un nouveau modèle d'échanges socio-culturels, caractérisé par la diversification et l'interaction.

La Chine entend travailler de concert avec le Japon pour bien valoriser le rôle important du mécanisme de consultations de haut niveau sur les échanges socio-culturels entre la Chine et le Japon, resserrer davantage les liens entre les deux pays dans le domaine socio-culturel et promouvoir la connaissance, la compréhension et l'amitié entre les deux peuples, de sorte que les relations sino-japonaises soient plus solides, plus résilientes et plus réconfortantes.

Q : La Chambre des Représentants des États-Unis a adopté le « projet de loi sur les droits de l'homme et la démocratie à Hong Kong ». Le projet de loi sera soumis au Président Donald Trump pour signature. La partie chinoise a-t-elle communiqué directement avec la Maison Blanche pour empêcher que le projet ne devienne une loi après signature ?

R : Comme je l'ai dit dans ma réponse précédente, nous condamnons vivement l'adoption du projet de loi concernant Hong Kong par le Sénat et la Chambre des Représentants des États-Unis, nous nous y opposons fermement. La Chine a fait des démarches solennelles auprès des États-Unis. Nous exhortons les États-Unis à bien appréhender la situation, à s'arrêter avant qu'il ne soit trop tard et à s'abstenir de faire de ce projet une loi.

Le 26 novembre à 16h30, le Ministère des Affaires étrangères et le gouvernement populaire de la province du Qinghai tiendront, dans le bâtiment Sud du Ministère, une séance de présentation sur le Qinghai, autour du thème « La Chine à l'ère nouvelle : le Qinghai part de la source des trois fleuves vers le monde ». Le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi assistera à la séance de présentation et prononcera un discours. Le Secrétaire du Comité du PCC pour le Qinghai, Wang Jianjun, et le gouverneur du Qinghai, Liu Ning, prononceront respectivement des discours pour présenter la province. Des représentants de diplomates étrangers en Chine seront invités à prendre la parole lors de cet événement et à échanger avec les invités.

Ces dernières années, la province du Qinghai a intensifié les projets de protection et de construction écologiques de la source des trois fleuves. Des progrès considérables ont été accomplis pour faire avancer le développement et la vie de haute qualité en accordant la priorité à la protection écologique. La séance de présentation montrera les réalisations importantes du développement économique et social du Qinghai depuis la fondation de la République populaire de Chine il y a 70 ans, la contribution du Qinghai à la promotion de la solidarité et des progrès des différentes ethnies, et les principaux résultats obtenus dans la promotion de la coexistence harmonieuse entre l'homme et la nature. L'activité a pour objectif de montrer à la communauté internationale la beauté de l'écologie, la beauté du développement, la beauté de l'harmonie et la beauté du bonheur dans le Qinghai, à travers des histoires sur le développement vert et la construction d'un beau foyer. Elle offrira une plate-forme aux différentes parties pour faire connaître le Qinghai, sentir le Qinghai et élargir la coopération. Vous êtes les bienvenus pour couvrir cet événement.

En raison de la tenue de la séance de présentation, notre conférence de presse sera suspendue le mardi 26 novembre et reprendra le mercredi 27 novembre. Pendant la pause, vous pouvez toujours contacter le bureau du porte-parole du Ministère par courrier électronique, fax ou WeChat.

Suggest To A Friend
  Print